Divorce en République tchèque

Divorce en République tchèque, processus de divorce entre citoyens, avocat spécialisé en divorce en République tchèque, divorce international avec des étrangers en République tchèque, préparation des documents pour le divorce devant les tribunaux, partage des biens matrimoniaux


Le divorce est un événement majeur de la vie qui peut être émotionnellement et légalement difficile. En République tchèque, le processus d'obtention d'un divorce présente ses propres caractéristiques et exigences uniques.

 

Procédures de divorce - divorce en République tchèque

 

 

Le cadre juridique régissant le divorce en République tchèque est principalement basé sur le Code civil tchèque, qui a été mis à jour en 2014. Selon la loi, un mariage peut être dissous soit par un accord mutuel entre les époux, soit par une décision judiciaire.

 

Services juridiques pour les divorces en République tchèque :

 

  • Consultation juridique sur le divorce en République tchèque.
  • Préparation des documents de divorce et représentation devant les tribunaux (procédures de divorce devant les tribunaux, divorce international en République tchèque, partage des biens matrimoniaux lors du divorce, arrangements de garde des enfants lors du divorce, pension alimentaire et compensations).
  • Préparation d'accords entre les parties concernant le partage des biens.

 

Lorsque les deux parties acceptent de mettre fin à leur mariage, elles peuvent choisir de déposer une demande de divorce conjointement. Ce processus est généralement plus rapide et moins conflictuel que de passer par le système judiciaire. Cependant, cela suppose que les deux conjoints sont d'accord sur des questions telles que la garde des enfants, le partage des biens et le soutien financier.

 

Dans les cas où les conjoints ne parviennent pas à un accord mutuel, ou si l'une des parties ne souhaite pas divorcer, la procédure de divorce implique de se rendre devant un tribunal. Le conjoint qui demande le divorce doit fournir des motifs juridiques, tels qu'une rupture irrémédiable du mariage, l'adultère ou des violences physiques ou mentales. Le tribunal décide ensuite des questions liées à la garde des enfants, au partage des biens et au soutien financier.

 

En République tchèque, le tribunal détermine la garde des enfants en se basant sur l'intérêt supérieur de l'enfant. Il vise à garantir que les deux parents entretiennent une relation significative avec leurs enfants, sauf circonstances exceptionnelles pouvant mettre en danger le bien-être de l'enfant. La pension alimentaire pour enfants est également fixée par le tribunal, en tenant compte des ressources financières des deux parents et des besoins de l'enfant.

 

En ce qui concerne le partage des biens, la République tchèque applique le principe des biens communs. Cela signifie que tous les biens acquis pendant le mariage sont généralement considérés comme des biens communs et sont sujets à division. Cependant, les biens individuels acquis avant le mariage ou par héritage ou don sont généralement exclus de la division. Le tribunal vise à diviser les biens de manière équitable, en tenant compte de facteurs tels que la durée du mariage, les contributions de chaque conjoint et leurs besoins financiers futurs.

 


Poser une question